Accueil      Contact

Accueil

Le karst en Midi-Pyrénées

La législation
- Présentation
- Législation sur l'eau
- Législation sur les déchets
- Législation sur l'air
- Législation sur l'archéologie

Fiches des sites de pollution

Les sources karstiques

Analyse des résultats

Zones d'actions prioritaires

Quelques solutions
- Réduire la pollution
- Exemples d'entreprises

Les partenaires

Contact


Signaler un site pollué

Mettre à jour un site existant
  Agence de l'Eau Adour Garonne

Au cœur de la gestion de l'eau du Sud-Ouest atlantique, elle assure à la fois le rôle de financeur, de conseil technique et gère des réseaux d'observation pour protéger les ressources en eau, assurer la dépollution et l'équilibre des milieux aquatiques (rivières, nappes souterraines, lacs, étangs, zones humides…).

Une gestion globale de l'eau

Une rivière ignore les frontières administratives. Eau potable et assainissement concernent souvent plusieurs communes. Les prélèvements en amont doivent respecter les besoins en eau de l'aval…
Il est donc nécessaire qu'une structure se plaçant au-dessus des intérêts locaux défende l'eau et l'ensemble des usagers sans discrimination. C'est le rôle de l'Agence de l'Eau, qui gère le milieu aquatique à l'échelle du bassin versant de la rivière et pose comme principe le respect de son fonctionnement physique et écologique.

La solidarité de tous les usagers de l'eau

Son budget est alimenté par les redevances (pollution, prélèvement et consommation d'eau) qu'elle perçoit auprès des usagers de l'eau : abonnés des réseaux d'eau potable, industriels et agriculteurs. Ainsi, les abonnés raccordés à un réseau d'eau potable et d'assainissement communal versent à l'Agence de l'Eau en moyenne 0,5 € par m3 d'eau utilisé. C'est le principe " pollueur-payeur ou usager-payeur ".
Lutter contre la pollution de l'eau, veiller à l'équilibre des rivières, mobiliser et sécuriser les ressources en eau sont les axes forts de sa stratégie d'action.

L'Agence de l'Eau n'assure pas directement la construction ni la gestion des équipements :
- elle a un rôle de conseil technique auprès des élus, industriels et agriculteurs pour leur apporter, en collaboration avec les services de l'état, une vue d'ensemble des problèmes de l'eau et les moyens techniques et financiers pour entreprendre les travaux nécessaires.
- elle finance ainsi, par des subventions, études et travaux d'intérêt collectif, tels que stations d'épuration des eaux usées et de traitement de l'eau potable, aménagement et entretien des cours d'eau, maintien du débit d'étiage des rivières, réserves en eau, réhabilitation des écosystèmes, etc.

Elle planifie et oriente par ses programmes ses diverses interventions. Le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) du Bassin Adour-Garonne approuvé en 1996 fixe pour les années à venir les grandes orientations pour tous les domaines de la gestion des eaux.
Elle informe et vulgarise avec la Banque de données sur l'eau, ses vidéo, ou son site internet (www.eau-adour-garonne.fr). Accessible à tous, cette banque de données est complétée par un service de documentation. Elle sensibilise et organise des conférences, expositions, séminaires, journées techniques, pour tous les acteurs de l'eau.
La concertation avec les services de l'Etat fait aussi partie de ses missions. La police des eaux est un outil complémentaire de ses actions.
Une équipe de 250 personnes est ainsi au service des milieux naturels aquatiques sur les 25 départements de ce sud-ouest atlantique qui couvre 115 000 km². Chaque année plus de 150 millions d'€ sont attribués sous forme d'aide financière aux communes, aux agriculteurs ou aux industriels pour leurs travaux de dépollution ou de soutien des ressources en eau.

Tout cela n'est possible qu'avec la mobilisation de tous les acteurs de l'eau du bassin Adour-Garonne et la prise de conscience que l'eau n'est pas partout pour tous en même temps. La reconnaissance de la dépendance amont-aval mais aussi de la rareté de cette ressource dans nos régions ainsi que sa fragilité ont permis de spectaculaires progrès et des récupérations de rivières et de plages, mais des efforts restent encore à faire.
Les représentants des élus, des usagers (dont les abonnés domestiques) et des administrations de l'Etat du Comité de Bassin Adour-Garonne préparent le futur programme d'intervention de l'Agence de l'eau, qui couvrira la période 2003-2006.

          Retour

 
Comité de Spéléologie Régional  -  7, rue André Citroën  -  31130 BALMA  -  Tél. : 05 34 30 77 45  -  Fax : 05 61 48 00 39